Activities  Sustainable Resource Use Projet "Water for Peace" (2003)

L'eau potable est l'un des domaines de priorité du PNUE, et pour lequel l'organisation cherche activement à construire des partenariats avec d'autres organisations. Dans ce contexte, le GRID-Europe a conclu un accord avec La Croix Verte Internationale (GCI) afin de leur fournir un support SIG pour leur projet “Water for Peace”. Le projet vise la prévention des confits internationaux liés à l'eau et à promouvoir la gestion intégrée des bassins versants. Il a été mis en oeuvre en préparation du Troisième Forum Mondial de l'Eau, qui s'est tenu à Kyoto, au Japon en 2003. Six bassins versants internationaux ont été sélectionnés pour une étude approfondie: le Danube, le Jourdain, l'Okavango, le Parana-Rio de La Plata, la Volga et la Volta.

Pour chaque bassin, les causes potentielles et actuelles de conflit ainsi que les opportunités pour une coopération entre les états et les différents acteurs ont été identifiées, et les mesures pour promouvoir la gestion internationale intégrée des ressources en eau ont été initiées. Selon le bassin, le travail s'est focalisé sur différents aspects de la prévention des conflits liés à l'eau. Ceux-ci comprenaient l'accroissement de la participation de la société civile, la formation des autorités locales, la construction des institutions, la facilitation de dialogue entre les états, la prise en compte des tensions soulevées par la privatisation, et la clarification des principes légaux et les régulations liés à la gestion transfrontalière de l'eau.

Des cartes de base de six bassins transfrontaliers ont été préparées par le GRID-Europe. Ces cartes sur mesure comprennent des couches de données telles que les frontières des bassins versants, les frontières internationales et les mers, les systèmes hydrologiques et les principaux barrages. Une suite de cartes thématiques devait suivre, basées sur une large série de couches de données telles que couverture/utilisation du sol, précipitation, et structures du génie civil. Ces cartes servent de base commune pour faciliter le dialogue entre les états et les acteurs clés.