Activities  Sustainable Resource Use Mesopotamian Marshlands
 
Evaluations
Renforcement des capacités
Pré-alerte
Earthwatch
Changement global
Méta-données
Utilisation durable des ressources
-Lac Balaton
-Système d'observation des marais de la Mésopotamie
-Les marais de la Mésopotamie
· Introduction
· Coupures de presse
· Mai 2003: L'eau de retour dans les marais desséchés de la Mésopotamie
· 28 Mai 2003: Communiqué de presse
· 23 Mai 2003: Présentation PowerPoint
· 22 Mars 2003: Le "Jardin d'Eden" au sud de l'Irak risque de disparaître d'ici 5 ans
· 2002: Photos
· 2001: Rapport
· 13 Août 2001: Communiqué de presse
· 18 Mai 2001: L'étude du PNUE tire la sonnette d'alarme sur la disparition des marais de la Mésopotamie
-Lac Balkhash
-Eau douce en Europe
-Water for Peace
-Bassin du Nil

Mai 2003: L'eau de retour dans les marais desséchés de la Mésopotamie

Depuis quelques semaines, des signes positifs de régénération de l'environnement sont visibles dans les marais desséchés de la Mésopotamie. Ces changements sont visibles sur les nouvelles images satellitaires prises en mai 2003 et examinées par le PNUE DEWA/GRID-Europe. Les rivières et les voies d'eau dont le niveau était descendu ont retrouvé la vie et les débits des canaux de drainage ont augmenté de façon exceptionnelle. Les régions autrefois sèches ont été inondées par l'ouverture des vannes de décharge. Les endiguements et les digues se sont rompus et les barrages se sont vidés en amont. Les fortes pluies ont aussi contribué à la montée du niveau d'eau.

Les Arabes des marais et les scientifiques croient à la force de la nature et de sa capacité de se rétablir soi-même, impliquant des interventions partielles et ad-hoc pour modifier les ouvrages de commande et les terrassements. Par ailleurs, un rétablissement d'eau plus ordonné et coordonné est nécessaire d'urgence pour assurer une meilleure cohérence et une durabilité à long-terme de ces efforts de restauration.


Les marais de la Mésopotamie 2002
Cliquez sur l'image pour télécharger (13.46 Mb)

Les marais de la Mésopotamie en 2003
Cliquez sur l'image pour télécharger (8.29 Mb)

Il est possible d'observer les changements entre mai 2002 et mai 2003 sur ces images satellites Landsat 7 (souligné en rouge), lorsque la fonte des neiges du printemps dans les moyennes montagnes d'Anatolia et de Zagors causent typiquement des crues du Tigre et de l'Euphrate et les marais atteignent leur extension maximale. Au cours de la dernière décennie, les barrages et les canaux de drainage empêchaient les crues et le drainage des rivières vers les marais en mai 2002. Lorsque les structures de contrôle ont été ouvertes et les levées rompues en avril et en mai 2003, l'eau a drainé sur le paysage desséché, inondant quelques régions. Sur ces images en fausse couleur (bandes 7,4,2), les rivières, les canaux et les zones inondées sont en noirs.

Un gros plan sur les régions inondées est présenté en dessous. Toutes les images sont acquises par le satellite Landsat 7 ETM+ le 6 mai 2003 et sont en composites fausse couleur utilisant les bandes 7,4 et 2.


Cliquez sur l'image pour télécharger (1.71 Mb)
L'eau déferle du canal (ouest-est/nord-sud) de 90 km de long et de 1-2 km de large (aussi connu sous le nom de “Prosperity River”), qui a atteint sa pleine capacité pour la première fois depuis 1999.

Cliquez sur l'image pour télécharger (1.89 Mb)
Le réseau d'affluents de Shatt al-Muminah/Butaira, source principale alimentant les marais centraux, est inondé et se déverse sur ses berges.

Cliquez sur l'image pour télécharger (1.68 Mb)
Les deux affluents principaux du Tigre, l'Al-Musharrah et l'Al-Kahla alimentent les marais d'Al-Hawizeh/Al-Azim qui est à cheval sur la frontière iranienne et irakienne. Dans le passé, ils avaient été réduits de drainage, mais ils sont maintenant reconnectés avec les marais.

Cliquez sur l'image pour télécharger (2.25 Mb)
Le canal d'Al-Kassarah, qui lie les marais d'Al-Hawizeh avec le Tigre, coule de nouveau pour la première fois depuis des années. Le canal joue un rôle important en maintenant un système d'écoulement continu dans les marais d'Al-Hawizeh et en les empêchant de devenir un bassin fermé saline.

Cliquez sur l'image pour télécharger (2.31 Mb)
Les vannes de vidange ont été ouvertes et les endiguements et les levées ont été rompus dans la région de Suq al-Shuyukh. Les zones inondées apparaissent en parcelles noires. Notez aussi la montée des eaux du Tigre et de l'Euphrate.

Cliquez sur l'image pour télécharger (2.04 Mb)
La rupture du "Main Outfall Drain" aussi connu sous le nom de la "troisième rivière" (Third River) a inondé une surface de 15,000 hectares près de Qarmat Ali, au nord d'Al-Basrah. Qarmat Ali était auparavant un couloir de migration important pour les poissons et les crevettes qui migraient des marais jusqu'au Golfe Persique.

Copyright © UNEP/DEWA/GRID-Europe
Les informations et les images peuvent être reproduites sous réserve de mention du PNUE/GRID-Europe.